Compte rendu des 8èmes Journées Nationales de la SAI- Les 6 et 7 Octobre 2019 à Alger

{{ Math.ceil(time['minutes']) }} min read / 0 Commentaires / 192 Vues / Publié le 2019-10-14

Du 06 au 07 Octobre 2019 s’est tenue à l’hôtel El Aurassi à Alger, le Huitième Congrès National de l’immunologie, qui se situe dans le contexte de l’immunothérapie qui porte un intérêt croissant.

Cette rencontre a été menée par le comité d’organisation composé du Président ; K. DJENOUHAT et les membres : H. AMROUN, N. ATTAL, M. BENHALIMA, A. BENYAHIA, S. CHAIB, R. DJIDJIK, N. KECHOUT et S.S. SALAH. Dans un climat chaleureux, et stimulant, étaient présents à ce Congrès environ 200 participants venus de plusieurs Wilaya d’Alger mais ainsi des étrangers. Les participants étaient de toutes catégories et professions confondues dans le domaine médical.

Le programme du Congrès proposait, en plus des communications libres, quatre thèmes impliquant ou visant l’immunothérapie :

  • Biosimilaires
  • Maladies auto-immunes
  • Maladies allergiques
  • Immuno-oncologie

Cette variété et cette précision dans les thématiques reflétaient les appétits des participants et des conférenciers, le besoin d’apporter quelque chose à la science, faire le point sur l’avancement de la recherche dans le domaine de l’immunologie.

Quatre-vingt-quatorze communications affichées avaient également place : Maladies auto-immunes, Déficits immunitaires, immuno-allergologie, Gammapathies monoclonales, immunologie de la transplantation et HLA, Réaction immunitaire, immuno-oncologie, pathologie infectieuses et autre. Ces différents topics ont en particulier permis aux jeune chercheurs, résidents ou étudiants, de présenter leur travaux de recherche et d’échanger avec leur pairs.

La journée du 06 Octobre a été introduite par la première séance lancé par le président Pr. K. DJENOUHAT, qui souhaitait la bienvenue à tous les congressistes, et qui a rappelé la place de la SAI dans la recherche pédagogique en immunologie, il a ensuite débuté la première conférence, qui a porté sur la manipulation du système immunitaire à visée thérapeutique.

Ensuite, un symposium ROCHE, a été présenté par Pr. N. ATTAL, vice-présidente de la SAI, qui explique le rôle des lymphocytes B dans la sclérose en plaque, et qui constituent une cible thérapeutique apaisant l’avancement de l’handicape. Le professeur a mis le point, sur l’hétérogénéité de la maladie, d’où l’importance de l’adoption d’un traitement adéquat à chaque individu. Cette première séance s’est achevée par un petit rafraîchissement.

La réponse immunitaire anti-tumorale et l’immunothérapie du cancer a fait l’objet de la deuxième séance, animé par l’invité de la SAI Pr. P. Romero, qui explique l’interaction entre le système immunitaire et les tumeurs, en mettant l’accent sur les LT CD8+ qui interviennent par leur cytotoxicité, ce qui peut être exploité dans la thérapie.

 

Suit la conférence du Pr. DJIDJIK, qui porte sur l’immunothérapie allergénique, dont l’objectif principal est de démonter les mécanismes impliqués dans le traitement des maladies allergique en administrant des allergènes, progressivement afin de booster le système immunitaire à se défendre, et induire un état de tolérance, ce qui adopté comme traitement efficace par l’OMS.

La deuxième séance s’est achevée par un symposium SANOFI, présenté par le pédiatre Dr. HAMLOUI Mohamed Tahar, qui explique l’importance d’un biomarqueur clé de l’infection bactérienne, qui est la Procalcitonine chez l’enfant, ou autre dans le diagnostic bactériologique mais aussi dans le monitorage de l’antibiothérapie assez rapidement.

La troisième séance, a été débutée par une communication sur le thème : biomédicaments et biosimilairité : cas des insulines, présentée par Pr. M. BENHALIMA, secrétaire générale de la SAI. Le professeur aborde le volet biosimilaire des médicaments, qui n’est pas la copie parfaitement identique, mais plutôt hautement similaire, car des différences qui ont eu lieu lors du processus de la synthèse à partir du vivant, liées principalement à la structure complexe du produit. Le cas de l’héparine était présenté par Pr. A. BERRAH

Dr. O. AUJOULAT, continue dans le même volet des biosimilaires lors du symposium AMGEN, en présentant cette fois, la qualité, l’efficacité et l’immunogénécité de ces types de médicaments, qui présentent une sureté assez rassurante en Europe. Ce qui révèlent de nouvelles perspectives, dans la recherche, allant jusqu’à la production d’un deuxième biosimilaire à partir du premier sans risque d’immunogénécité.

La présente séance s’est conclue à la fois, par la communication d’A. GHOURAB, qui a porté sur l’étude de la pharmacologie dans le service de la biosimilarité. En second temps, par celle de N. Loumi qui a concerné la pharmacovigilance des produits issus de la biotechnologie. Le premier jour du congrès s’est terminé par un assemblé général les environs de 17h 30.

Le deuxième jour du Congrès a débuté à 08h30, dont la première séance a été lancée par Dr. BENYAHIA, qui a présenté les essais de l’immunothérapie dans le traitement du diabète de type 01, qui est auto-immun, causant la destruction des cellules β des îlots de Langerhans, produisant de l’insuline, par conséquent, une insulinopénie prend naissance chez l’individu. L’insulinothérapie de substitution n’est pas curative, par ailleurs, Dr. BENYAHIA, a voulu discuter des stratégies freinant l’action auto-réactive des cellules LT mais aussi les LB en une partie, en utilisant l’anti CD20, anti CTLA4 et dans anti cytokines, mais les résultats étaient décevants, ce qu’il fait que l’insuline substitutif reste le traitement classique, en attendant de d’autres découvertes.

Le rhumatologue Pr. C. HAOUCHAT, a parlé de l’efficacité et de la tolérance du Rituxumab qui est l’anti CD 20 dans la polyarthrite rhumatoïde, dont les résultats montrent une efficacité chez plus de 70% et une bonne tolérance, chez la population étudiée. Le professeur, a conclue, que le rituximab est un traitement efficace de 1ère intention face à la polyarthrite rhumatoïde.

 

 

Pr. S.S. SALAH, trésorier de la SAI, anime à son tour le symposium NOVARTIS, en présentant l’aspect immunothérapeutique visant la voie IL 17 dans la spondylarthrite.

Dr.K. Belanteur vient exposer à la deuxième séance de la deuxième journée du congrès, l’utilisation de l’immunothérapie dans la maladie cœliaque, en donnant des perspectives qui sont à l’essai clinique, parmi lesquelles, de nouveaux traitements alternatifs, complémentaires ou substitutifs au traitement classique qui est le régime sans gluten.

Le chef produit export de la société Binding site H. BEN HADJ SALEM, a présenté dans sa conférence le diagnostic des déficits immunitaires héréditaires. Elle était à l’écoute, des clients Algériens par rapport à leurs problématiques et leurs besoins.

La séance s’est terminée par la conférence du Dr. D.IELO, qui est venu présenter de nouveaux biomarqueurs dans le management de l’auto immunité.

Un symposium JANSSEN a eu lieu à 14h00, Dont le conférencier était le rhumatologue Dr.B. AVOUAC, qui a parlé de l’évaluation de la valeur thérapeutique des immunothérapies innovantes dans les maladies inflammatoires chronique, ainsi que l’impact budgétaire de ces traitements couteux.

La 3éme séance, était dédiée en premier lieu au Pr. H. MERICHE, qui exposant son thème intitulé l’immunothérapie et myélome multiple. En second lieu, suit Pr. Y. MEDDOUR, présentant des nouvelles cibles thérapeutiques dans les maladies inflammatoires chronique en l’occurrence les MICI, parmi lesquelles ; les inhibiteurs du JAK, ce qui inhibent la signalisation, par conséquent, il y aura moins de cytokines pro-inflammatoires produites, ce qui apaise l’état inflammatoire chez les sujets souffrant des MICI, Tout en préconisant la voie orale.

La quatrième et cinquième séance ont été réservés à des communications de 8 minutes. A cette séance étaient présents :

  1. DJOUDI, A.TAHIAT, D. AIT IDIR, H. IGUERGUESDAOUNE, H. RADI, Y. MELLAL, R. BELOUNI, A. KETFI, A. GALLEZE, N. ABDELLAOUI, M. KHAN, M. BENIDIR, H. BELGUENDOUZ, H. HAMIDECHE, M. SMARA et B. BELAID.

Après un petit mot de clôture de la journée par le président, qui a avoué ses remerciements aux conférenciers et à l’assistance pour la qualité des communications très précieuse mais aussi aux questions posées lors des débats très enrichissante. Les congressistes se sont dit au revoir, espérant pouvoir se retrouver dans un avenir très proche, pour un autre congrès de ce genre. Il était 18h 30.

L’équipe SanteDZ remercie énormément tout particulièrement le président K. DJENOUHAT de nous avoir permis d’assister à la conférence, d’autres remerciements vont spécialement à tous les conférenciers qui nous ont accueillie avec  bienveillance pour la séance interview.

AUTEUR

santedz

L'éditorial du 1er guide de la santé en Algérie

la Société Algérienne d’Immunologie

hôtel el aurassi, alger , 2019-10-06 jusqu'a 2019-10-07

Santedz 2019 ©