Compte rendu de la 9ème Journée Nationale de la Société Algérienne de Microbiologie Clinique, le 09 Juin 2019 à Alger

{{ Math.ceil(time['minutes']) }} min read / 0 Commentaires / 251 Vues / Publié le 2019-09-26

 A l’occasion de la neuvième journée nationale de la Société Algérienne de Microbiologie Clinique (SAMIC), qui s’est tenue le 20 juin 2019 à L’Institut Pasteur d’Alger (IPA), inspirée en grande partie de l’épidémie du Choléra qui a touché l’Algérie en 2018. Pour cela, un groupe de chercheurs algériens multidisciplinaires de différents établissements de santé sur Alger, a contribué par des conférences, synthétisant leurs travaux de recherche au sujet des maladies à étiologie microbienne visant en premier lieu, à la sensibilisation des citoyens sur tout le territoire nationale. En second lieu, faire appel aux autorités et au ministère de santé pour encourager et pousser la recherche en microbiologie concernant l’identification précise des germes impliqués des pathologies à origine microbienne.

 

Cette journée s’est déroulé en deux sessions, la première concerne les entérites. La seconde vise la résistance aux antibiotiques et les différents moyens pour lutter contre ce fléau.

Pr. Smail MESBAH, EHS des Maladies Infectieuses El Aadi Flici, Alger, a présenté l’aspect épidémiologique des maladies entériques en Algérie durant les deux dernières décennies pendant sa conférence dont le Choléra, qui est d’origine hydrique, ainsi que d’autres infections entériques de source alimentaire dont les TIAC. La conférence insiste sur le renforcement de la sécurisation de l’approvisionnement en eau, en quantité suffisante, sur tout le territoire national. En outre, la mise en œuvre d’un véritable plan national multisectoriel de sécurité des aliments conformé aux recommandations établie par l’OMS.

 

Dr. MOUFFOK Fouzia, responsable du service de bactériologie des eaux-aliments-environnement à l’institut Pasteur d’Algérie, participe par un sujet portant sur les toxico-infections alimentaire collectives en Algérie (TIAC). D’abord, la présente étude est dans le but d’améliorer la surveillance des TIAC en développant les moyens de détermination en profondeur des souches bactériennes impliquées, leur profil génétique et des éventuelles résistances aux antibiotiques. Par ailleurs, insister sur le travail des laboratoires de contrôle de qualité et veiller sur une bonne hygiène de vie.

 

Dr. TOUATI Djamila, Maître assistante en microbiologie - CHU Beni Messous, Alger, enrichi à son tour le thème par sa contribution par une étude portant sur l’étiologie microbienne des diarrhées aiguës chez l’enfant de moins de cinq ans dans un hôpital de l’Ouest Algérois. L’étude attribue la mortalité des enfants de cette tranche d’âge à des diarrhées d’origine virale telles que celle causée par les Rotavirus et d’autre d’origine bactérienne, comme Campylobacter jejuniaprès les salmonelles non typhoïdiques.

 

Dr. MAHRANE Sadjia, Microbiologiste au CHU Hussein Dey, Alger - Vice trésorière de la SAMIC, aborde les outils de diagnostic microbiologiques des infections entériques utilisés, dont les techniques de biologie moléculaire qui commencent à être plus accessibles aux chercheurs en Algérie et qui devraient être la base de tout diagnostic pour une meilleur identification des germes.

 

Dr. REZGUI Sonia, maître assistante EHS Dr.Maouche (Ex.CNMS), s’intéresse aux infections nosocomiales et qui lance pour la première fois en Algérie une étude portant sur l’implication de la bactérie Clostridium difficile dans les maladies digestives.

 

Pr. ZEROUAL Zoulikha, professeur Chef de service de pédiatrie "A" CHU Hussein Dey, Alger, est venue présenter la prise en charge des gastro-entérites chez l’enfant. Le professeur insiste sur les sels de réhydratation par voie orale qui compensent les électrolytes perdus lors d’une gastro-entérite. Elle ajoute qu’il faut promouvoir l’allaitement naturel qui ne laisse pas une place à la déshydratation en cas de gastro-entérite chez l’enfant.A cet égard, la conférence de D. Bensersa-Nedjar, A. Zerouki, N. Aggoune, F.Z. Henniche, M. Daoudi, M. Berahal, F. Yamouni, A. Chabani,Service de Microbiologie ; Hôpital Central De L'armée, Alger, Algérie, révèle le Campylobacter spp comme la première cause des gastroentérites bactérienne, ce qui impose une nécessité de sa détection.

 

Pr. DJENNANE Fazia, Maître de conférences A, Laboratoire microbiologie, CHU Mustapha, Alger, ajoute de son coté, une communication qui a porté sur le diagnostic des diarrhées de l’adulte par le test moléculaire Film Array. L’étude révèle la prédominance de l’agent bactérienpar excellence dans ces infections, principalement l’Escherichia coli. En deuxième position, viennent les Norvovirus. Cependant, une association entre ces agents pathogènes a été révélée, ce qui donne des perspectives pour ce volet de recherche.

 

Pr. Ziane Hanifa, Médecin microbiologiste au CHU Mustapha, Alger et Pr. AHMIS WAHIBA chef de service microbiologie CHU Mustapha, Alger- Présidente de la Société Algérienne de Microbiologie Clinique (SAMIC). Exposent par leurs présentations, la résistance aux antibiotiques qui demeure un problème de santé publique confrontée souvent aux hôpitaux algériens. L’ensemble des professionnels de santé est invité à travailler sur ce point, afin de lutter contre la résistance aux antibiotiques par des moyens de diagnostic, thérapeutiques et préventifs.

 

La SAMIC a donné la chance aux jeunes microbiologistes, nous citons : Dr. KHALDI Aldjia, Maître assistante en microbiologie, laboratoire des arbovirus, Institut Pasteur d'Algérie,Dr. Touati RYM, microbiologiste au CHU Mustapha, Alger et Dr. Abir KOUIDRAT, Biologiste clinicienne au CHU Mustapha, Alger, à faire et à présenter des recherches en anglais, afin de s’imposer envers la communauté scientifique et de s’approfondir dans les recherches sur le plan international.

AUTEUR

santedz

L'éditorial du 1er guide de la santé en Algérie

Société Algérienne de Microbiologie Clinique

institut pasteur d'alger , 2019-06-20 jusqu'a 2019-06-20

Santedz 2019 ©