TROUBLES CONFUSONNELS REVELANT UNE TUBERCULOSE CEREBRALE

D'après la conférence du Dr. BENAMER Mustapha, Service de Médecine interne. CHU-Mustapha

{{ Math.ceil(time['minutes']) }} min read / 0 Commentaires / 44 Vues / Publié le 2019-07-15

Dans notre pays, le plan sanitaire de lutte contre la tuberculose pulmonaire a donné des résultats spectaculaires. Il a permis de la diminuer nettement. C’est parmi les grands succès du système de santé publique. Mais, la tuberculose extra-pulmonaire (TEP) devient préoccupante. Sa fréquence, dans tous les pays du mode, augmente.

A partir de 2006, les épidémiologistes, en Algérie, ont constaté une augmentation dans la prévalence de la TEP. La pratique clinique quotidienne a relevé la diversité du mode d’expression de l’infection par ce bacille qui n’épargne aucun organe. Le rachis (Mal de Pott), la tuberculose urogénitale (avec le risque d’infertilité), le péricarde (constriction péricardique), tuberculose péritonéale (risque de synéchie) pour ne citer  que ces localisations, entrainant souvent des séquelles.                  

Nous avons, pour illustrer  notre communication, présenté le cas d’une tuberculose cérébrale qui s’est révélée par une confusion mentale chez un sujet immunocompétent, un mode d’expression psychiatrique inhabituelle où la performance de l’imagerie par résonnance magnétique a été décisive et d’un apport capital et où, le traitement combiné,  drogue anti-tuberculeuse et corticoïdes, long et astreignant, a permis au patient une reprise de ses activités familiales et professionnelles. 

Ce nouveau visage de la tuberculose, favorisé par l’émergence des formes multi-resistantes de la bactérie, l’infection croissante des infections à VIH et la mobilité des populations interpelle la communauté médicale dans toute sa composante et incite à la collaboration active des intervenants de divers horizons pour d’abord faire connaitre ces formes inhabituelles de l’infection par le Mycobacterium tuberculosis, les prendre en charge précocement pour, enfin,  arriver à maîtriser ces formes de manifestations particulieres de la tuberculose. En plus, l’utilisation croissante et de la biothérapie, a permis un nouveau regard sur cette infection. 

La TEP reste une préoccupation quotidienne et majeure du fait de la multiplicité, parfois trompeurs des formes d’expressions cliniques pour la communauté médicale. 

Troubles confusionnels et tuberculose

AUTEUR

Dr. BENAMER Mustapha

Spécialiste en Médecine Interne à l'hôpital Mustapha, Alger

Société Algérienne de Psychiatrie

hôtel el aurassi, alger , 2019-06-13 jusqu'a 2019-06-14

Santedz 2019 ©