Les gels hydroalcooliques, une préparation simple pour une problématique complexe

Présenté par NADIA BARDEL étudiante en pharmacie

{{ Math.ceil(time['minutes']) }} min read / 0 Commentaires / 32 Vues / Publié le 2021-07-26

L'asepsie a été découverte par le docteur hongrois Ignace Phillipe et confirmée par les travaux de pasteur et l'initiation à la microbiologie ; le docteur avait imposé le nettoyage des mains avec une solution d'hypochlorite de calcium et dont les taux de mortalité étaient passés de 18% à 1%,

  1. Hygiène des mains :

Les germes retrouvés au niveau des mains sont classés en deux catégories :

* Flore bactérienne résidente : qui est commensale, peu pathogène, et peut provoquer une infection suite à un geste invasif.

* Flore bactérienne transitoire : soit saprophyte environnementale ou bien pathogène qui principale cause d'infections.

Il y a deux lavages :

- lavage à l'eau qui est le vecteur et le savon qui sert à enlever les salissures visibles.

- friction hydroalcoolique, il est conseillé de se laver les mains avant d'utiliser l'alcool qui va agir sur la bactérie et non sur l'environnement qui permet à la bactérie de croître.

* Principe de l'ATP métrie : c'est une technique de biologie moléculaire permettant de mesurer instantanément la quantité d'ATP présente dans un échantillon.

TRACE D'ATP = TRACE DE VIE

On procède à cette technique pour voir l'efficacité des gels hydroalcooliques utilisés en faisant un test avant et après l'utilisation de gel, l'ATP réagit avec un produit nocif qui est la luciférine en présence d'O2, les résultats idéals figurent en dessous de 20 et sont affichés par l'appareil.

* La solution hydroalcoolique est une préparation aseptisant cutanée non nettoyante, elle agit sur les bactéries, basé sur la présence de

1) l’alcool, on a deux types d'alcool :

- Isopropanol varie selon les normes entre 50 et 91 degrés

- l'éthanol qui varie de 60 à 95 degrés

L'alcool agit au niveau des protéines de la paroi bactérienne, il y aura ensuite une dénaturation de ses protéines puis une coagulation et à la fin la bactérie devient inefficace.

2) L'eau : potentialisation de l'effet de l'alcool, augmente la pénétration et l'efficacité.

3) Émollient : lutte contre le dessèchement et amélioration de la tolérance cutanée ; généralement la glycérine où l'Aloe Véra

4) H2o2 : sporicide

5) Autres additifs : ajusteurs de ph, gélifiants, colorants, huiles essentielles (usage déconseillé pour leur effet allergisant)

* Les deux composés qui sont parfois rajoutés dans des produits cosmétiques :

Triclosan : soupçonné cancérigène, provoque des réactions inflammatoires, c'est un biocide et un perturbateur endocrinien.

Ammoniums quaternaires : désinfectants et adoucissants, usage déconseillé à cause des lésions érosives danger d'ingestion accidentelle.

* CONTRÔLE QUALITÉ :

- contrôle de degré alcoolique grâce à un alcoomètre.

- concentration de h2o2 vérifiée par titrimétrie.

- les teneurs en alcool et h2o2 peuvent être contrôlés par technique CPG.

- l'absence en contamination bactérienne peut être contrôlée par filtration.

* CONTRÔLE ORGANOLEPTIQUE :

Couleur transparente, odeur alcoolisée, aspect liquide limpide translucide, texture solution/gel produit lisse et homogène.

AUTEUR

nadia bardel

SIPHAL

palais des expositions safex alger , 2021-07-07 jusqu'a 2021-07-10

Santedz 2022 ©