Poids de l’obésité en algérie

D'après la conférence : Poids de l’obésité en Algérie du professeur A Bouzid

{{ Math.ceil(time['minutes']) }} min read / 0 Commentaires / 26 Vues / Publié le 2018-10-21

L'obésité est une maladie chronique affectant l’adulte et l’enfant, dont la prévalence augmente de façon alarmante dans de nombreux pays. Il s’agit d’un problème majeur de santé publique dans le monde, lié à la transition économique. L’OMS considère l’obésité comme une véritable épidémie mondiale. 
L’Algérie, pays émergent, à l’instar de tous les pays du monde, traverse une transition sanitaire révélée par différentes études. En effet, l’INSP a réalisé en 2005 une enquête nationale santé qui rentre dans le cadre global d’un projet de recherche sur la transition épidémiologique et son impact sur la santé dans les pays nord africains [TAHINA]. La prévalence de l’obésité globale selon cette enquête était de 21,24%. Une autre enquête steps OMS sur les maladies non transmissibles menée au niveau de deux zones pilotes, Sétif et Mostaganem et ayant concerné 4156 personnes des deux sexes, a révélé une prévalence de l’obésité de 16,4%. 
A Tlemcen, une enquête prospective sur la prévalence des facteurs de risque cardiovasculaires, réalisée en 2008, retrouve une prévalence de l’obésité de 19,1%. 
L’étude du professeur Fafa, réalisée en 2011, sur une population algéroise a montré une prévalence élevée de l’obésité avoisinant les 25%. 
Une autre étude réalisée également à Alger dans la commune de Bab el oued par le professeur Zanoun retrouve une prévalence plus élevée de l’obésité de 27%. 
L’obésité affecte également les enfants et les adolescents dont la prévalence a augmenté de façon spectaculaire. Les données épidémiologiques indiquent que le tiers des enfants obeses et d’âge préscolaire et la moitie des enfants obeses d’âge scolaire deviennent obeses à l’âge adulte (YOUFA et coll.2000). 
En Algérie, des études réalisées chez des enfants et adolescents ont montré une prévalence élevée du surpoids et de l’obésité. Une étude menée à Tébessa chez les enfants âgés de 4 à 13 ans entre 1995 et 2007, retrouve prévalence du surpoids et de l’obésité incluse de 11.37 %. 
Une enquête faite à Alger (Bouzaréah) en 2008 chez 2832 adolescents âgés de 12 à 17 ans, retrouve une prévalence de l’obésité de 5 %. 
Une étude récente menée par le professeur Benmohammed et al, dans la wilaya de Constantine, ayant pour objectif de déterminer la prévalence du surpoids et de l’obésité chez 1100 adolescents et d’évaluer les complications cardiovasculaires associées, montre que 179 (16,3%) des adolescents étaient en surpoids et 51 (4,6%) étaient obèses. 
L’obésité est donc une maladie évolutive qui dans la majorité des cas débute durant l’enfance et l’adolescence puis tend à s’aggraver au cours de la vie.il s’agit d’un véritable fléau mondial qui impose la mise en place d’une politique adaptée en matière de traitement et de prévention, ces intervention doivent cibler d’abord les écoles, collèges et lycées, puis s’étendre à la population générale.

 

AUTEUR

pr. a bouzid

Service d'Endocrinologie et Maladies Métaboliques à l'EPH Bologhine d'Alger

Société Algérienne d'Endocrinologie et Métabolisme

hÔtel el aurassi , 2018-10-18 jusqu'a 2018-10-20

Santedz 2019 ©