Patient en mort encéphalique - de la réanimation au bloc opératoire.

D'après la conférence du Pr. Ghomari W. (Service d’Anesthésie –Réanimation- CHU Sidi Bel Abbès – Djillali Liabès University)

{{ Math.ceil(time['minutes']) }} min read / 0 Commentaires / 47 Vues / Publié le 2019-01-17

La mort encéphalique se définit par une destruction irréversible de l’ensemble des fonctions cérébrales chez un sujet à cœur battant. Cela est à l’origine d’une dysrégulation de la commande centrale de la ventilation, de la circulation, de la régulation thermique et de l’équilibre métabolique.

La réanimation a un double objectif, maintenir un état physiologique optimal chez le donneur, et lutter contre la dégradation des différents organes. Elle consiste en une réanimation hémodynamique, respiratoire, rénale, métabolique, ainsi qu’en une correction des troubles métaboliques, d’un éventuel déséquilibre glycémique, de la dysrégulation thermique, et une prévention de l’infection.

L’optimisation de la prise en charge du sujet décédé en mort encéphalique (ME) passe par un contrôle des défaillances organiques qui caractérisent la période secondaire à l’ischémie cérébrale massive, et cela, afin d’améliorer la qualité et le nombre de greffons.

patient en mort encéphalique de la réanimation au bloc opératoire

AUTEUR

pr. ghomari wahiba

Anesthésie-Réanimation, Maître de conférences A, CHU Sidi Bel Abbes

Société Algérienne de Transplantation d’Organes

centre familial de la cnas, ben aknoun, alger , 2019-01-11 jusqu'a 2019-01-12

Santedz 2019 ©