Chambre à cathéter implantable ( Notre expérience technique et revue de littérature )

Dr R.Allali, M.Abada

{{ Math.ceil(time['minutes']) }} min read / 0 Commentaires / 24 Vues / Publié le 2019-03-13

Le but de ce poster est de présenter une technique simple et utilisée au sein de notre service de pose de système implantable dans le réseau vei-

neux profond de longue durée. Les voies d’administration en intraveineuse sont sous clavière, jugulaire ou fémorale.

Nous utilisons le plus souvent la voie sous Clavière droite.

Préparation du malade et installation

  • information+ consentement éclairé oral ou signé. Et VVP avec hydratation au SSI et antibioprophylaxie si nécessaire
  • installation en DD, les bras le long du corps, la tète en légère extension tournée au coté opposé du site de ponction ( S/C Droit)

Monitoring ECG, TA et oxymétrie pour surveillance des paramètres vitaux- Opérateur à droite du patient, l’aide en face.

Désinfection large autour du site mise en place des champs stériles

préparation du matériel sur une table ( ciseaux, bistouri froid N11, pince à disséquer, porte aiguille, fil résorbable, pinces hémostatiques et

compresses stériles) ( figure1)

  • Le Kit ( aiguille de ponction montée sur une seringue, guide métallique, dilatateur vasculaire, Cath gradué, boitier, et aiguille d’Hubert )
  • Seringues à 10 CC avec SSI +héparine, Seringue 2,5 cc à AL( xylocaïne 1%)

Technique proprement dite:

  • Position Trendelenberg à 15° Infiltration à la xylocaine 1% en regard du futur site de ponction cervical, et du futur site d’insertion de la chambre, et le long du futur trajet de tunnelisation sous cutané du cathéter.
  • Ponction à 1TDD sous la clavicule au niveau de la jonction du 1/3 int et 1/3 moy de l’os. Et introduire l’aiguille ( 22G) à 3-5 cm de profondeur en regard du creux sus sternal, avec toujours une légère aspiration jusqu’à repérer la veine, puis déconnecter la seringue ( figure 2)
( attention la présence d’un flux pulsatile et de sang rouge vif indique une ponction artérielle. Dans ce cas , retirer rapidement l’aiguille et comprimer pendant cinq à dix minutes.) 
  • Sous surveillance ECG, faire avancer le guide métallique à travers l’aiguille de ponction et avancer environs 20 cm ( figure3)
  • S’assurer que la première partie recourbée («J») du guide soit orientée en direction du cœur.
  • Seule une résistance minime doit être rencontrée pendant l’avancement.
  • Une fois le guide en place, l’aiguille peut être retirée et après élargisse- ment de l’orifice de ponction avec un bistouri, le dilatateur pourra être glissé sur le guide métallique afin de dilater les tissus sous-cutanés (figure 4)
  • La distance idéale à laquelle avancer le cathéter peut être estimée en posant le cathéter sur la poitrine du patient ( figure5).
  • Une étude a mesuré que cette distance est généralement de 16,5 cm pour un adulte de taille moyenne(2), ( nous utilisons en moyenne 20cm)
  • Une fois le cathéter en place le guide et le dilatateur vasculaire sont reti- rés complétement, et fermeture cutanée ( figure 6)
  • Après la pose du cathéter sous-clavier, une radiographie du thorax de contrôle est systématiquement demandée •pour exclure des complications et pour confirmer le bon positionnement du CVC dans la veine cave supérieure au-dessus de l’oreillette droite ( figure 7).

 

Discussion et conclusion

Il existe d’autres voies d’abord, VJI et fémorale (1-4) mais qui selon nous nécessitent une expérience, connaissance parfaite de l’anatomie de la région à ponctionner et des complications relatives à chaque voie de

ponction (3,4). Actuellement ces techniques sont écho-guidées ( 5,6)

En position jugulaire, une méta-analyse(7), ainsi qu’une étude randomisée récente(8) ont montré une réduction significative des échecs de pose et des complications mécaniques.

  • Ce bénéfice n’a pas été retrouvé par contre, lors de ponction de la veine sous-clavière du fait de peu de pratique et de publications sur ce site de ponction.
  • Nous considérons également qu’une maitrise parfaite d’une voie d’abord minimisera considérablement les complications décrites dans la littérature. Ce geste utile doit être enseigné méthodiquement.

Bibliographie

  1. S.Schmalz-OH: Mise en place d’un cathéter veineux central chez l’adulte (technique) Revue médicale suisse, www.revmed.ch – 29 octobre 2008
  2. McGee WT, Ackerman BL, Rouben LR, et al : Accurate placement of central venous catheters : A prospective, randomized, multicenter trial. Crit Care Med 1993;21:1118-23.
  3. A.Valverde, Pose de chambre implantable par abord percutané sus- claviculaire. J.chir 2007.144,N°4
  4. Bonnichon P, poincenot J: mise en place d’un dispositif intra veineux de longue durée par voie céphalique droite J.chir 98,135:127
  5. L.Ray Ferrière, D.Guinier: Echographie 2D pour la pose d’une chambre implantable, J.chir 2009,10,001.
  6. A.Pinto, M.Pocard: pose d’une chambre à cathéter implantable par abord percutané de la veine jugulaire interne, échoguidée J.chirV, 2018.09.009
  7. Hind D, Calvert N, McWilliams R, et al. Ultrasonic devices for central venous cannulation : Meta-analysis. BMJ 2003;327:361-4.
  8. Karakitsos D, et al. Real-time US-guided catheterization of the internal jugular vein : A prospective comparison with the landmark technique in critical care patients. Crit Care 2006;10:R162.

AUTEUR

Dr ALLALI Radhia

Chirurgie générale, EPH Miliana

Association Algérienne des Chirurgiens Libéraux

hôtel azul club palm beach , 2019-02-22 jusqu'a 2019-02-23

Santedz 2019 ©